Eglises

photo-ou-diaporama

Eglises

Villemur : Saint Michel

Quatrième sanctuaire construit en ce lieu, l’église a souffert des guerres de religions. Après son pillage par les Huguenots, il a fallu la fermer au culte pendant plusieurs décennies. La reconstruction qui s’imposait en 1856 s’est accompagnée d’un agrandissement nécessaire à l’accueil d’une paroisse en pleine expansion, suivi par la pose des vitraux et la construction de la voûte. Bernard Bénézet, peintre toulousain, a été appelé pour décorer les murs du choeur, et Sicardou, sculpteur toulousain, a réalisé l’autel de marbre et d’onyx. Quant au lambris de bois qui entoure le choeur, il a été réalisé par un artisan villemurien. Le clocher, édifié en 1875, reçut alors la grosse cloche appelée « le souc » sans doute en raison de son énorme contre poids de bois. C’est la pièce la plus ancienne du monument, car elle provient de l’église précédente. Le clocher abrite aujourd’hui 3 cloches nommées « Germaine », « Monseigneur » et « Alain-Marie ».

Bessières : Saint Jean Baptiste

Date des XVème et XIXème siècles. L’église est placée sous le vocable du dernier prophète, Saint Jean Baptiste : il est celui qui précède le Messie et en annonce la venue. En 1883, elle est restaurée et agrandie. Son clocher toulousain octogonal, dont une cloche est cassée, date de 1593. Des travaux de restauration ont été entrepris depuis 2002.

Bondigoux : Saint Orens

Elle est construite en 1873 sur l’emplacement de l’ancienne église.
Le regain d’intérêt pour le Moyen-Age à cette époque explique le choix du style néogothique de l’église. Dans la chapelle de la Vierge, le chapiteau datant du XIVème ou XVème siècle semble être le dernier témoignage de l’ancienne église gothique.
Les peintures du chœur réalisées pour l’abbé Moussié représentent la cour céleste : le Christ, la Vierge et les saints qui sont les portraits des paroissiens de l’époque.

La Magdelaine sur Tarn : Sainte Marie Madeleine

L’église était située jusqu’au XVIIIème siècle sur les bords du Tarn en un lieu trop humide et a donc été reconstruite en 1776 à son emplacement actuel. Les matériaux de l’ancienne église furent réutilisés et les travaux s’achevèrent en 1785. Constituée d’une nef unique, d’une chapelle et d’un clocher mur à 3 baies campanaires, elle est ornée d’un plafond à caissons réalisé en 1897 par l’architecte Robert.

Layrac sur Tarn : Saint Blaise

L’église en très mauvais état est reconstruite milieu XIXème siècle. N’est conservé de la première église que le mur accolé au presbytère soutenant le clocher.

Le Born : Sainte Foy

L’église entièrement en briques est érigée au XIVème siècle puis remaniée aux XVIIème et XXème siècles. Sa façade fortifiée possède de faux mâchicoulis et, à l’angle sud, la tourelle ronde renferme un escalier qui mène au clocher pigeonnier. A l’intérieur, les clefs de voûte sont marquées d’un blason datant de 1682. La décoration du chœur de l’église se compose d’arcs biseautés soutenus par des colonnettes à chapiteaux feuillagés ou historiés.

Mirepoix sur Tarn : Sainte Julitte et Saint Cyr

Seul un chapiteau et deux têtes sculptées, vestiges de l’église primitive ont été récupérés et réemployés dans l’église actuelle construite en 1905 en briques selon un style néogothique.

Villematier : Saint Pierre les liens

L’église fut érigée au cours du XVIIIème siècle. Le clocher-mur fut construit en 1818 sur les plans de l’architecte Constans et remanié en 1852. Le mélange de galets et de briques, technique très utilisée dans la région constitue la base de la construction. Le presbytère est attenant à l’église.

Comments are closed.