Pigeonniers

Un pigeonnier ou colombier était un édifice destiné à loger et élever des pigeons. Cet élevage avait pour but de récolter la colombine ou fiente utilisée comme engrais. La chair des pigeons était également reconnue pour être un excellent met.
Les pigeonniers étaient construits soit directement accolés aux maisons, soit indépendants d’elles. Eléments de fierté, ils témoignaient par leurs architectures de la richesse financière des propriétaires.
Les pigeonniers peuvent être de matériaux très variés et de forme et de dimension extrêmement divers comme par exemple :

Pigeonnier La Magdelaine-sur-Tarn

Le pigeonnier sur arcades. A la Magdelaine sur Tarn, ce pigeonnier situé à l’intersection des routes de Toulouse (RD15) et Montjoire (RD61), date du milieu du XVIIIème siècle. De plan carré et construit en briques, sa taille lui permet d’accueillir un grand nombre de volatiles, protégés des prédateurs par une randière en céramique. Il a été restauré par la commune en 1993.

Pigeonnier Layrac-sur-Tarn

Le pigeonnier tour carrée. A Layrac sur Tarn, ce pigeonnier situé Route de Montvalen, date du XVIIIème siècle.
Deux autres pigeonniers situés sur la D22 au lieu-dit « Grinde » sont de type tour carrée et pied de mulet et datent de fin XIXème, début XXème siècle.

Pigeonnier de Villematier

Le pigeonnier pied de mulet. A Villematier, quelques pigeonniers sont de ce type le plus répandu dans la région toulousaine. Bâtiment rectangulaire qui se caractérise par son toit à une seule pente, celui-ci est interrompu par un ressaut (passage brusque d’un pan incliné à un autre) formé d’une planche percée de trous d’envol, particularité qui permet de protéger les pigeons du vent.

Certains de ces pigeonniers sont des propriétés privées, ils ne sont pas ouverts aux visites touristiques.